21 mai 2019

Sept congrès d’envergure à Québec grâce à nos chercheurs

C’est aujourd’hui que débute le marathon de congrès internationaux organisés par des membres de la Faculté des sciences et de génie!

Photo: Centre des congrès de Québec

Photonics North 2019 est le premier des sept congrès scientifiques qu’accueillera le Centre des congrès de Québec au cours des 5 prochains mois. Organisé par Photons Canada, ce congrès annuel sur les technologies de l’optique-photonique réunira des centaines de chercheurs et représentants des milieux de la recherche, du gouvernement et de l’industrie. Les participants auront l’honneur d’assister à une conférence de Donna Strickland, récipiendaire du prix Nobel de physique 2018. Le directeur du Centre d’optique photonique et laser, Réal Vallée, agit à titre d’ambassadeur et coprésident du comité de conférences de cette importante réunion qui se déroulera du 21 au 23 mai. 

Au même moment, du 22 au 24 mai, la Conférence biennale sur l’éducation et la formation en optique et photonique (ETOP) rassemblera des éducateurs du monde entier pour partager des informations sur la pratique de l’enseignement de l’optique à tous les niveaux, afin de répondre aux exigences croissantes de la recherche, de la science et de l’industrie. L’ambassadrice du congrès est Anne-Sophie Poulin-Girard, professionnelle de recherche à la Chaire industrielle du CRSNG en conception optique au COPL et présidente du comité éducation de l’International Society for Optics and Photonics (SPIE).

Pour couronner les rencontres en optique photonique à Québec, le Centre des congrès accueillera, du 10 au 14 juin, le 6e congrès de l’Adaptative Optics for Extremely Large Telescopes (AO4ELT6). L’expertise unique en conception optique du professeur-chercheur Simon Thibault lui a valu le titre de président du comité organisateur de l’événement. Titulaire de la Chaire industrielle du CRSNG en conception optique, il a conçu et construit plus de 200 systèmes optiques allant du système optique astronomique spatial au module miniature de caméra de téléphone portable et aux endoscopes médicaux. Il a été impliqué dans les projets SITELLE (un spectromètre imageur installé au Téléscope Canada-France-Hawaï) et SPIRou (spectrographe infrarouge pour détecter des planètes).

Du 17 au 19 juin, ce sera au tour de la microbiologie et des systèmes CRISPR-Cas de briller dans la vieille capitale. La 13e édition du Congrès international CRISPR réunira des chercheurs du monde entier et offrira de nombreuses conférences où seront présentées les dernières découvertes et applications des systèmes CRISPR-Cas. Ce congrès constitue la plateforme par excellence pour les échanges et la coopération internationale en matière de technologies CRISPR. La grande contribution de Sylvain Moineau à cette découverte majeure lui a valu le titre d’ambassadeur du congrès. 

Après la Chine, le Japon, l’Italie et l’Australie, le Symposium international sur les surfaces et les interfaces des biomatériaux (ISSIB) fera escale à Québec du 22 au 25 juillet. Quelque 180 scientifiques, ingénieurs, cliniciens, organismes de réglementation et fabricants de dispositifs médicaux provenant de 4 continents se réuniront au Centre des congrès pour discuter des dernières découvertes, inventions et développements technologiques dans le domaine des biomatériaux et de l’ingénierie tissulaire. C’est le professeur au Département de génie des mines, de la métallurgie et des matériaux Diego Montovani qui est derrière la venue de cet important symposium à Québec. En plus de ses activités de recherche, M. Montovani croit en l’importance de s’investir dans l’organisation de congrès scientifiques pour un plus grand rayonnement de la science et des secteurs d’innovation à l’international.

Le développement d’infrastructures durables en régions froides et la science du pergélisol seront au cœur des discussions lors de la 18e conférence internationale sur l’ingénierie des régions froides et la 8e Conférence canadienne sur le pergélisol (ICCRE-CPC 2019). Ces deux événements réuniront 300 experts mondiaux du domaine du 19 au 22 août 2019 et mettront de l’avant des sujets tels les sciences de la terre, le gel saisonnier des sols et le pergélisol, la construction et les matériaux adaptés aux régions froides, l’ingénierie de l’eau, des voies maritimes et des glaces. Organisée avec le soutien de la Société canadienne de géotechnique, division Québec – Section régions froides, l’Association canadienne du pergélisol et l’American Society of Civil Engineer (ASCE), cette conférence internationale mettra en lumière la recherche de pointe en génie civil et l’expertise des chercheurs de l’Université Laval. La tenue de ce congrès est rendue possible grâce à l’ingénieur civil Guy Doré, professeur titulaire au Département de génie civil et de génie des eaux, et son équipe. 

Le dernier congrès et non le moindre mettra en valeur l’expertise de nos recherches en vision numérique. Du 16 au 19 septembre 2019, plusieurs spécialistes du domaine se rassembleront pour la 7e conférence internationale sur la vision 3D (3DV 2019). On doit la venue de ce congrès à Denis Laurendeau et Jean-François Lalonde, tous deux rattachés au Laboratoire de vision et systèmes numériques (LVSN) de l’Université Laval. Leurs projets de recherche s’articulent autour du thème de la vision par ordinateur, de l’intelligence artificielle, de la réalité virtuelle et augmentée et de l’application de ces disciplines aux domaines de l’industrie, du divertissement, des arts et de la santé. 

La Faculté tient à féliciter tous les ambassadeurs de congrès internationaux ainsi que les représentants du Centre des congrès Marie-Élaine Lemieux et Jocelyn Guertin pour leur soutien indéfectible. 

Bons succès à tous!